L'Épouvanteur – Tome 1 – L'apprenti Épouvanteur de Joseph Delaney


L’apprenti Épouvanteur
Tome 1

de Joseph Delaney

Bayard Jeunesse
276 pages
.

” L’Épouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. ” Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Épouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire…
.
.
.

J’ai légèrement raccourci la quatrième de couverture donnée par l’éditeur car je trouve qu’elle révèle beaucoup trop. Le jeune Thomas Ward devient l’apprenti de l’Épouvanteur bien malgré lui, une vie dangereuse et solitaire l’attend s’il arrive à survivre à son apprentissage… Mais il faut bien que quelqu’un le fasse. Cette histoire nous est racontée sous la forme du journal de Thomas Ward. D’ailleurs, je tiens à féliciter les éditions Bayard jeunessse, j’ai vraiment eu l’impression de tenir ce journal dans les mains grâce à l’imitation de la couverture en cuir, reliée par l’Épouvanteur lui-même!

J’ai beaucoup aimé ce format car il permet de suivre le héros, ses appréhensions et ses angoisses. Car devenir l’Épouvanteur n’est pas chose facile et les fantômes, sorcières, gobelins et autres créatures de la nuit ne sont jamais bien loin. Et tout le plaisir est là. L’auteur joue sur la peur du noir et tout ce qui peut s’y cacher. Ce livre est angoissant à souhait, et j’imagine que ça doit faire son effet sur les plus jeunes lecteurs. Moi qui suis une grosse trouillarde, deux trois scènes m’ont légèrement fait frissonner mais ça reste tout de même gentillet.

Thomas est plutôt plaisant à suivre malgré ses défauts et son manque d’enthousiasme vis à vis du métier qu’il apprend. Mais bien qu’il fasse quelques erreurs, il utilise sa tête et ses instincts. S’il y a les méchantes sorcières, les vraies, tous les personnages ne sont pas manichéens. Je pense à Alice bien sûr, le personnage le plus ambiguë de l’histoire mais aussi à l’Épouvanteur Gregory qui ne semble pas avoir les mains toutes blanches, ni être aussi indestructible qu’il en donne l’impression au début. Résultat, on se retrouve avec des personnages intrigants, charismatiques et plutôt attachants.

.

.

Ce petit livre sous forme de journal est donc une très bonne découverte ! Bien qu’il s’agisse d’un roman jeunesse, l’auteur joue parfaitement avec les angoisses, comme la peur du noir et des créatures qui le peuplent.
cinq

.
.
.
.
Je vous invite aussi à lire les chroniques des lectures de Mina, d’Ephémère, des lectures de Mylène, d’Antredelivres et de Mon coin lecture.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About eirilys

Habitante et propriétaire de la mystérieuse bibliothèque d'Hurtfew, je suis une amoureuse de fantasy.

You May Also Like

4 comments on “L'Épouvanteur – Tome 1 – L'apprenti Épouvanteur de Joseph Delaney

  1. Cela fait plusieurs années que j’ai lu le premier tome maintenant, mais je me reconnais bien dans ce que tu en dis malgré tout : l’ambiguïté d’Alice m’avait marquée et plu, et l’histoire procure des frissons bien dosés je trouve. J’avais été agréablement surprise car je pensais que ce serait encore plus “soft”, étant donné que ça reste très jeunesse… Tu m’as donné envie de me replonger dans cette série, car je n’ai pas lu tous les tomes parus ^^ Bref, cela fait plaisir de lire une chronique par ici 😀

    • Je m’attendais à quelque chose de plus “soft” aussi, surtout après ma déception à la lecture du premier tome d’Artemis Fowl, je me méfie un peu des succès jeunesse. Je suis vraiment contente d’avoir autant apprécié ma lecture pour le coup !
      Les chroniques ici sont assez rares malheureusement, je suis une flemmarde… et j’en suis pas fière 🙁

  2. Si je me souviens bien, le quatrième de couverture est carrément un résumé de ce premier tome, non ? Cela fait un petit moment moi aussi que je l’ai lu… j’avais trouvé le début prometteur mais c’est bien après la lecture du tome 2 que je me suis sentie dedans. Je n’ai pas chroniqué les tomes lus hormis dans mes ronds de sorcière :/ Mais il va falloir que je me fasse violence.
    Mais alors, tu ne participes pas au challenge halloween ? Celle-ci aurait pu rentrer dedans 🙂

    • Oui, à part le dénouement, tout est dit…. Et je l’avais lu. J’espère que je vais accrocher à la suite autant qu’à ce premier tome et surtout que ça ne va pas devenir répétitif.
      En fait, je n’avais pas prévu de chroniquer ce tome, je l’ai fait sur un coup de tête à 23h. Si j’avais su, tu penses bien que je me serais inscrite (quoi que, je suis tellement déçue de ne pas pouvoir participer au RAT). Surtout que je viens d’apprendre que je partais en écosse dans une semaine. D’un côté, ça serait parfait pour l’article sur les maisons hantées mais d’un autre, je me demande si je vais vraiment avoir le temps de faire des articles avec la préparation du voyage et la fatigue du retour. Puis ça ne sera pas aux bonnes dates. Bref, je ne me suis toujours pas décidée et le temps passe. :'(

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *