La trilogie de Septenaigue ~Tome 3~ Enfant de la Prophétie de Marillier Juliet

Enfant de la Prophétie
La trilogie de Septenaigue ~Tome 3~
de Marillier Juliet 

L’Atalante
Première partie : 384 pages
Seconde partie : 380 pages

.
“Tu iras à Septenaigue, Fainne. J’attendais que tu sois prête. Tu achèveras ce que j’ai commencé. Tu remporteras la victoire qui m’a longtemps été refusée. Ils tomberont ensemble, le peuple de Septenaigue et son ombre de l’Autre Monde. Telle est ta mission”. Une autre génération a passé. Fainne, fille unique de Ciaran le druide proscrit, doit se soumettre à la volonté de sa grand-mère, la redoutable Lady Oonagh. Éduquée dans les arts de la magie, elle est vouée à détruire Septenaigue. Car les temps sont venus et les Irlandais se préparent à reconquérir les Iles sacrées sous la conduite de l’enfant de la prophétie, celui-là même qu’elle doit anéantir avec leurs espoirs.
.
.
.
J’attendais la suite et fin de la trilogie de Septenaigue avec grande impatience donc aussitôt acheté, aussitôt lu malgré ma procrastination aiguë actuelle en matière de lecture. Si vous n’avez pas lu les deux tomes précédents, je vous conseille de passer votre chemin.

Une fois de plus, nous suivons la génération suivante : Fainne, la fille de Ciaràn et Niamh et donc la petite fille de Sorcha mais aussi de Lady Oonnagh. Alors que Sorcha et Liadan se ressemblaient beaucoup, nous avons ici une héroïne complètement différente des deux précédentes.

J’ai trouvé Fainne beaucoup plus torturée : elle manque d’assurance, se dévalorise souvent et craint les gens de manière générale. Elle est aussi très ambivalente et sera partagée entre deux camps tout au long du livre puisque sa grand-mère l’oblige à se rendre à Septenaigue afin d’empêcher la fameuse prophétie de se réaliser. Quelque part, je l’ai trouvée beaucoup plus “humaine” que Sorcha et Liadan. Il est d’ailleurs assez intéressant de suivre un personnage extérieur à Septenaigue qui se retrouve plongée au cœur du domaine.

Les autres protagonistes m’ont tout aussi séduite. Je pense notamment à Darragh, un jeune garçon dont la famille parcoure l’Irlande afin de dresser des chevaux pour les vendre. Il est l’ami d’enfance de Fainne et j’aime beaucoup la façon dont évolue leur relation au fil des années.

Dans ce tome, la magie est placée au centre de l’histoire puisque Fainne est élevée par son père, sorcier et Druide à la fois. Le début du livre retrace l’apprentissage de la jeune fille auprès de son père, puis de sa grand-mère avant d’être envoyée à Septenaigue. Je pense que c’est la partie du livre que j’ai préféré car, malgré le côté déjà très solitaire de Fainne, les souvenirs d’enfances de la jeune fille sont relatés avec toute la poésie, les sensations et l’innocence qu’on associe souvent à cette partie de notre vie.

La plume de l’auteur est toujours aussi douce et touchante. La beauté de l’Irlande et de ses légendes restent au cœur de l’histoire mais nous laissent une impression douce amère à la conclusion, poignante, du livre.

.

Au final, Enfant de la prophétie était à la hauteur de mes espérances. Le choix du personnage principal a permis à l’auteur de se renouveler tout en mettant un point d’honneur à nous replonger en plein cœur de l’intrigue principale.
cinq
.
.

.

 

Pour ceux que ça intéresse, sachez que bien qu’Enfant de Prophétie soit le dernier tome de la trilogie de Septenaigue, deux tomes ont été écrits après. Dans le premier Heir to sevenwaters nous suivons la petite Clodagh, souvenez-vous, une des filles de Sean et Aishling dont s’occupe Fainne,  tandis que le suivant Seer to sevenwaters nous emmène aux côtés de sa sœur, Sibeal. Pour ma part, j’espère sincèrement que nous verrons un jour ces livres sur les étagères de nos librairies françaises car j’ai très envie de les découvrir et je n’ai pas encore eu le courage de me lancer dans la Vo. Serait-ce l’occasion de s’y mettre?

En attendant, je vous laisse admirer les couvertures :

.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About eirilys

Habitante et propriétaire de la mystérieuse bibliothèque d'Hurtfew, je suis une amoureuse de fantasy.

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *