L’assassin Royal ~Tome 1~ L’apprenti assassin de Robin Hobb


.
L’assassin Royal ~Tome 1~
L’apprenti assassin
de Robin Hobb

Baam!
669 pages

 .
Lorsque le jeune Fitz est conduit à la cour des Six-Duchés, il ne sait pas encore que sa vie – et celle du royaume tout entier – va s’en trouver bouleversée. Le roi-servant Chevalerie, père de cet enfant illégitime, devra renoncer au trône pour ne pas entacher la réputation de la famille royale… Et nombreux sont les prétendants à la succession… Fitz se retrouve isolé au centre d’un univers qu’il ne connaît pas. En quoi le Vif, cette étrange magie qu’il découvre et qui lui permet de communiquer avec les animaux, est-elle si dangereuse ? Et pour quelle raison le roi Subtil fait-il appel à lui pour lui enseigner une forme étrange de diplomatie : l’art de tuer ? Poisons, magies et lames effilées vont bien vite devenir le quotidien du jeune bâtard princier…
.
.
.
Pour mes chroniques, j’ai choisis d’adopter le découpage original de la saga qui me semble beaucoup plus pertinent. L’apprenti assassin (Assassin’s Apprentice) est donc le premier tome, en VO comme en VF de la célèbre saga de Robin Hobb, l’assassin Royal.

Le cycle relate la vie du jeune Fitz, fils illégitime du roi-servant Chevalerie. Nous abordons l’histoire de son point de vue, à la première personne donc, et pense que c’est un des points principaux qui fait le charme de cette série puiqu’une place importante est laissée à la psychologie du personnage principal. Dès le début, le lecteur est emporté dans l’existence de cet enfant qui découvre la vie de cour et les difficultés qu’impliquent son statut de Bâtard. Sa situation va l’amener à devenir l’assassin du roi  mais aussi la cible de certains personnages qui voient en lui un potentiel prétendant au trône. Fitz va subir les conséquences, et pas des moindres, des intrigues de la cour royale, au cœur desquelles il est plongé et ne peut échapper. Robin Hobb n’hésite pas à se montrer cruelle avec ses protagonistes et le sentiment qui en découle est plutôt frustrant : nous nous sentons totalement impuissants face aux évènements qui leur tombent dessus.

Cependant, bien que l’histoire soit centrée sur Fitz, les autres personnages n’en sont pas moins intéressants. Je pense bien évidement au Fou du roi, qui est probablement le plus intriguant et mystérieux de la série, mais aussi à Burrich, le maitre d’écurie qui prend Fitz sous son aile. Umbre, a aussi particulièrement éveillé mon attention et nous réserve quelques surprises. Molly, amie d’enfance de Fitz lors de ses escapades à Bourg-de-Castelcerf et fabricante de bougies, m’a sincèrement attendrie, notamment par le courage avec lequel elle affronte et accepte son existence difficile imposée par son père. J’ai aussi apprécié certains personnages de la lignée des Loinvoyant, dont Vérité qui dégage une certaine sympathie et Subtil par son charisme et l’autorité qui découle de son statut de roi. Au final, aucun personnage ne m’a semblé fade et chacun a éveillé mon intérêt, même les plus fourbes et détestables.

L’univers exposé par Robin Hobb est à l’image de ses héros, passionnant. J’ai énormément apprécié la forme de magie présente dans l’assassin royal : le Vif et L’Art. Elles sont traitées avec subtilité et accentuent la complexité de la psychologie des personnages. De plus, au début de chaque chapitre, nous avons droit à une présentation, une thèse ou encore un témoignage concernant les six Duchés, ses intrigues politiques et ses mystères.

Le seul défaut notable que j’ai ressentis à la lecture et qui empêche le livre d’atteindre la perfection pour moi est la lenteur du récit qui découle de la psychologie très développée des personnages. Cependant, ce défaut est largement éclipsé par des scènes particulièrement marquantes (L’arrivée de Fitz à Castelcerf et l’atmosphère accueillante des écuries de Burrich, l’enseignement cruel de Galen,… ) et par l’affection que le lecteur porte au héros dans ce premier tome.

.

L’apprenti assassin met donc en place l’univers des Six Duchés et ses intrigues à travers le regard de Fitz. Le roman laisse une grande part à la psychologie de ses personnages, ce qui est un point fort comme un point faible car quelques longueurs se ressentent. Je suis réellement tombée sous le charme de ce premier tome qui m’a profondément marquée.
cinq

.
.
.

.

xYOvR9sKtZiYX89NF6tdDlB80sUCe livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune avec Olya et Acr0, je vous invite donc à découvrir leurs chroniques.

Autres chroniques disponibles sur ce tome : Valériane & Books, Carnet de lectures, Boudoir d’Alwenn, Les lectures de CachouÀ demi-mot, Le bazar de la littérature.

.
.
.
.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About Eirilys

Habitante et propriétaire de la mystérieuse bibliothèque d'Hurtfew, je suis une amoureuse de fantasy.

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *