Les sentiers des Astres – tome 2 – Shakti

couverture du livre Shakti de Stefan PlatteauLes sentiers des Astres
Tome 2
Shakti

de Stefan Platteau

Les moutons électriques
345 pages

Sept hommes, une femme et une enfant. Ce sont les derniers compagnons qu’il reste au barde Fintan Calathynn pour mener à bien la quête du Roi-diseur, à travers une forêt boréale plus menaçante que jamais. Neuf survivants aux abois, retranchés dans la grotte des Teules, encerclés par l’ennemi. À l’heure où la gabarre livre ses derniers secrets, et où les arbres tremblent de la colère des géants, les fugitifs devront jouer carte sur table et révéler les ombres issues de leur passé. À commencer par l’énigmatique Shakti…

 

Si vous n’avez pas lu le premier tome, je vous conseille de passer votre chemin afin de ne pas être spoilés !

Comme dans Manesh, nous suivons deux récits différents; mais cette fois-ci, le livre se divise en deux parties plus distinctes. Nous retrouvons d’abord le dit du barde et sa quête du Roi-Diseur puis c’est la mystérieuse courtisane, Shakti, qui nous livre son passé dans la deuxième moitié du livre.

Le récit commence sur les chapeaux de roues puisque nous avions laissé l’équipage et Manesh en bien mauvaise posture, au fond de la grotte des Teules. J’ai été incapable de lâcher ce livre à ce stade de l’histoire. Cette partie était haletante voire angoissante, principalement à cause de la présence des Nendous dans la forêt. On ne les voit pas, mais ils sont bien présents. Cela se ressent à la brume qui parcourt les bois, au son de leurs cornes qui se rapprochent, ainsi qu’aux hordes de serviteurs qui harcèlent l’équipage. Et ça fait peur. Comme si cela ne suffisait pas, Fintan doit faire face aux tensions naissantes au sein du groupe. Cette partie n’est pas seulement composée d’action puisqu’on en apprend toujours plus sur l’univers des Sentiers des Astres ainsi que sur ses dieux et ses peuples, toujours aussi passionnants et étranges. J’ai d’ailleurs beaucoup de fascination pour le peuple des Lunaires et j’ai hâte d’en apprendre plus sur eux. Les personnages sont toujours aussi travaillé et attachants. De plus, le groupe est plus réduit que dans le tome précédent. Cela permet de faire attention à chacun d’entre eux et à laisser plus de place aux membres de l’équipage qui étaient discrets jusqu’à présent.

Le récit de Shakti, qui compose en grande partie la deuxième moitié du roman, est plus posé. Pourtant, j’ai trouvé qu’il s’en dégageait plus de violence; mais une violence plus insidieuse, plus psychologique. J’ai aimé les relations entre les personnages : elles sont subtiles, travaillées et posent des questions morales. J’ai eu le cœur retourné à de nombreuses reprises, notamment à cause de Meijo, que j’ai détesté tout en le trouvant intéressant de part son ambiguïté. L’ambiance m’a une fois de plus énormément marquée puisque j’ai eu l’impression que les lieux avaient autant de substance que les personnages. L’enfance de Shakti est peuplée d’esprits animaux, de magie chamanique, d’un grand fort nordique fait de bois mais surtout de la magnifique forêt qui le borde: le Lempio. Elle est sauvage, impitoyable mais pourtant très belle, imprégnée d’une magie discrète mais poétique.

Shakti a donc été un coup de cœur pour moi, largement à la hauteur de Manesh. Je n’ai qu’une hâte : me plonger dans la suite !

Ma note : Coup de cœur ♥

 

Comme pour le premier tome, j’ai partagé ma lecture avec Pitiponks et une fois de plus, nous avons toutes deux beaucoup apprécié nos échanges de mails. En cours de route, nous avons découvert avec surprise ce statut de Stefan Platteau et c’est ainsi que la conversation est née. Nous avons ensuite eu la chance de pouvoir envoyer nos mails à l’auteur ! Je précise que nous avons souhaité garder le côté sincère et spontané de notre lecture commune, c’est pour cela que les mails étaient envoyés à Stefan Platteau après coup et que nous les rédigions comme s’ils n’étaient lus que par nous deux. Un grand merci à M. Platteau de nous avoir lu et de nous avoir fait part de ses commentaires sibyllins ! Et un grand merci aussi à Pitiponks pour tous ces bons moments de partage qui rendent cette lecture encore plus particulière !

 

Share

About eirilys

Habitante et propriétaire de la mystérieuse bibliothèque d'Hurtfew, je suis une amoureuse de fantasy.

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *