L’Épouvanteur – Tome 2 – La malédiction de l'Épouvanteur

maledictiondelepouvanteur
La malédiction de l’Épouvanteur

Tome 2
de Joseph Delaney

Bayard Jeunesse
362 pages

 

“Voilà six mois que tu es l’apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie.” L’Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Épouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi. L’Inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce.

 

Si le premier tome était une très belle découverte, j’ai été nettement moins emballée par celui-ci. En fait, ce n’est pas qu’il est moins bon que le précédent, au contraire, mais le thème abordé me parlait moins. En effet, moins de sorcières dans ce tome, les protagonistes sont confrontés à l’église et surtout au Fléau, créature vivant dans les catacombes de Priestown responsable des agissements malsains des dirigeants de la ville. Déjà que je ne suis pas très fan de l’ambiance Anglicane, je n’ai pas trouvé le Fléau aussi flippant et charismatique que les sorcières.

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir une intrigue qui fonctionne car si j’ai été moins sensible à l’atmosphère, l’histoire a su me tenir en haleine et me faire douter jusqu’à la fin. En plus, on apprend quelques petites choses sur le passé des personnages qui laisse présager beaucoup pour les prochains tomes, j’ai donc très envie de lire la suite !

Tomas Ward est toujours aussi attachant, bien qu’un peu plus courageux et mature; un bon point car j’aime voir les personnages évoluer. En revanche, l’épouvanteur vieillit et cela se sent ! Bien loin du mentor intimidant du premier tome, on le retrouve ici malade et fatigué ce qui ne l’empêche pas d’être toujours aussi secret et intransigeant mais quand même, l’image que j’avais de lui en a pris un coup. J’ai été ravie du retour d’Alice et je continue à apprécier cette jeune sorcière au futur si incertain. Il faut dire aussi que j’aime voir ce que deviennent les personnages à qui la vie ne fait pas de cadeaux mais qui essaient tout de même de faire leur mieux !

 

Ce deuxième tome me donne donc très envie de lire la suite ! C’est dommage que l’atmosphère y soit nettement moins saisissante car j’aime beaucoup la tournure que prend l’histoire et je suis vraiment curieuse de savoir comment les personnages vont évoluer face aux difficultés.

Ma note : ★★★★☆

 

Je vous invite aussi à lire les chroniques des lectures de Mina & d’Ephémère.

Share

About eirilys

Habitante et propriétaire de la mystérieuse bibliothèque d'Hurtfew, je suis une amoureuse de fantasy.

You May Also Like

4 comments on “L’Épouvanteur – Tome 2 – La malédiction de l'Épouvanteur

  1. Positif, mais un peu moins chaud alors.
    Bon, allez peut-être qu’un jour… j’y passerais 😉

    • Oui, ça reste quand même super bien ! J’ai vraiment hâte de lire le tome 3 😀

  2. Moi aussi j’étais moins sensible à l’atmosphère… Je me suis arrêtée au tome 3 que j’ai beaucoup aimé, oui, oui, oui !

    • Mais pourquoi tu t’es arrêtée alors ? :p J’ai hâte de le lire !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *